DÉLÉGATION FRANÇAISE AU SEIN DU GROUPE ADLE
Jean Arthuis
Jean
ARTHUIS
Jean-Marie Cavada
Jean-Marie
CAVADA
Thierry Cornillet
Thierry
CORNILLET
Nathalie Griesbeck
Nathalie
GRIESBECK
Patricia Lalonde
Patricia
LALONDE
Dominique Riquet
Dominique
RIQUET
Robert Rochefort
Robert
ROCHEFORT

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : ADOPTION FINALE DU RAPPORT DU PARLEMENT EUROPEEN


12/12/2018
Logo de l'ADLE

Mardi 11 décembre, Strasbourg, capitale européenne, a été frappée dans son cœur de ville par un terrible attentat. L’ensemble de la délégation française de l’ADLE souhaitait exprimer son soutien aux victimes : « Nos pensées vont à toutes les victimes de cette terrible attaque ainsi qu’à l’ensemble de leur famille et de leurs proches et aux personnes qui ont été indirectement affectées hier à Strasbourg. Face à la menace, nous sommes unis, solidaires et résilients ».


Coïncidence malheureuse, c’est dans ce contexte grave et difficile que le Parlement européen a adopté à une forte majorité ce mercredi 12 décembre (474 voix pour, 112 voix contre et 75 abstentions) ses recommandations pour renforcer la lutte contre le terrorisme et consolider davantage la valeur ajoutée européenne en la matière. Ce rapport est le fruit des quatorze mois de travail réalisés par la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme. Les députés formulent une série de recommandations sur l’échange d’informations, la coopération entre les États membres, le rôle des Agences européennes compétentes en matière de terrorisme, la lutte contre la radicalisation ainsi que le renforcement des droits des victimes.


Nathalie Griesbeck, Présidente de la commission spéciale sur la lutte contre le terrorisme : « Le vote d’aujourd’hui est certes la conclusion des travaux de notre commission, mais c’est surtout un nouveau point de départ pour l’Union européenne dans la lutte contre le terrorisme. Les attaques d’hier le montrent malheureusement une nouvelle fois : la menace zéro n’existe pas et n’existera pas avant longtemps. Or, la menace terroriste dépasse nos frontières matérielles et immatérielles, elle est européenne ! Les réponses à y apporter doivent l’être également. Nos recommandations riches et concrètes appellent notre Union et ses membres à renforcer encore la coopération, à apporter des réponses communes efficaces et équilibrées ».