DÉLÉGATION FRANÇAISE AU SEIN DU GROUPE ADLE
Jean Arthuis
Jean
ARTHUIS
Jean-Marie Cavada
Jean-Marie
CAVADA
Thierry Cornillet
Thierry
CORNILLET
Nathalie Griesbeck
Nathalie
GRIESBECK
Patricia Lalonde
Patricia
LALONDE
Dominique Riquet
Dominique
RIQUET
Robert Rochefort
Robert
ROCHEFORT

Mécanisme européen de protection civile (RescEU) : davantage de solidarité pour une Europe qui protège


12/02/2019
Logo de l'ADLE

Lors de son discours sur l’Europe prononcé à la Sorbonne, le Président Macron appelait en ces mots à la création d’une « Force européenne de protection civile qui mettra en commun nos moyens de secours et d’intervention, qui permettra ainsi de répondre aux catastrophes de moins en moins naturelles, des incendies aux ouragans, des inondations aux séismes ». C’est aujourd’hui chose faite avec l’adoption du rapport portant sur le mécanisme européen de protection civile (RescEU) par le Parlement européen (620 voix pour, 22 voix contre, 35 abstentions).

 

La délégation française du groupe ADLE se réjouit de l’adoption de RescEU : ce programme constitue un gage de la solidarité européenne déterminant pour sauver des vies et réduire les dégâts dévastateurs de catastrophes qui ne connaissent pas de frontières.

 

Opérationnel dès le mois d’avril, doté d’un budget de 205 millions d’euros pour la période 2019-2020, RescEU permettra notamment l’acquisition d’avions bombardiers d’eau, de pompes de haute capacité ou encore de monter des équipes médicales pour répondre à tout type d’urgence. Il n’interviendra qu’en dernier ressort, lorsque les capacités civiles de protection des États membres ne suffiront pas à répondre à une catastrophe, sans se substituer à leur responsabilité première. Sont également concernées les catastrophes d’origine humaine, telles que les attaques terroristes ou chimiques et le risque nucléaire.